Quels sont les avantages du portage salarial ?

portage salarial

Publié le : 15 novembre 20226 mins de lecture

Le portage est un statut flexible et très sécuritaire pour les travailleurs. En effet, ces derniers peuvent profiter de la souplesse liée au travail indépendant et à la protection accordée aux salariés. De plus, le portage salarial est est un statut légal et parfaitement encadré en France. Comment fonctionne cette nouvelle forme d’emploi et quels sont ses principaux avantages ?

Tout d’abord, le portage salarial : comment cela fonctionne ?

Vous souhaitez réaliser des missions de consultation auprès de plusieurs entreprises, tout en restant salarié ? Cliquez ici pour découvrir tous les métiers auxquels s’adresse la méthode du portage. En réalité, cette formule permet aux travailleurs, d’entreprendre une activité professionnelle à leur propre compte, sans cesser de percevoir leur salaire.  Le salarié peut ainsi proposer son expertise à une entreprise, réaliser des missions de consultation ou monter sa propre entreprise en toute sécurité. De même, dans le cadre d’une reconversion ou d’une transition professionnelle, il peut être utile de recourir à cette méthode pour bénéficier d’une certaine sécurité, pendant que vous testez votre produit ou service sur le marché. Vous pourrez alors développer votre entreprise en toute sérénité et progresser efficacement dans votre projet.

Comment devient-on un salarié porté ?

Le portage peut être envisagé dans le but de monter une entreprise, tester un projet ou travailler à l’international. Vous pouvez aussi opter pour ce statut afin de mener des consultations auprès des entreprises qui travaillent dans votre secteur d’activité. S’il souhaite devenir freelance tout en étant salarié, le consultant constitue sa propre clientèle et accepte les missions qui lui conviennent. Ce statut se distingue donc du travail intérimaire, car ici, le consultant sélectionne directement les clients pour lesquels il souhaite travailler. Dans le statut d’intérimaire, c’est plutôt la société d’intérim qui propose des missions au consultant. Avant d’exécuter une mission, le consultant salarié doit signer une convention de portage et un contrat de travail auprès d’une société de portage. Il doit aussi définir, avec l’entreprise cliente, le lieu et la durée de la mission, ainsi que les honoraires proposés. Pour sa part, l’entreprise cliente signe un contrat de prestation de services avec la société de portage. Cette dernière pourra alors encaisser les honoraires, puis reverser une rémunération (ou salaire) au travailleur. Dans un tel système, la société de portage déduit ses frais de gestion, ainsi que les cotisations sociales du travailleur. Ce dernier est alors considéré comme un salarié à part entière.

Pourquoi opter pour le système du portage ?

En raison de sa flexibilité et de sa grande simplicité, le portage salarial est très apprécié chez les Français. En 2018, on comptait environ 86 000 salariés portés en France, et ces derniers effectuaient plus de 48 millions d’heures de travail. De même, leur chiffre d’affaires s’élevait alors à 1,3 milliard d’euros. Ces chiffres sont plutôt représentatifs d’un fort engouement des travailleurs pour cette méthode. Voici quelques raisons qui expliquent cet engouement.

Une meilleure souplesse administrative

Dans le cadre d’un contrat de portage, la société partenaire s’occupe de toutes les démarches administratives. Elle se charge, par exemple, de rédiger les contrats qui vous lient aux entreprises clientes, de facturer les honoraires et de les encaisser. La société de portage veille aussi à calculer et à déclarer les charges sociales. Cela permet au travailleur de s’occuper de ses tâches principales ou de développer son activité sans se préoccuper des détails administratifs.  Pour sa part, la société de portage prélève des frais de gestion (qui peuvent varier entre 5 et 10 %) du montant de chaque mission. Si vous souhaitez savoir précisément ce que cela représente, vous pouvez opter pour une simulation de revenus dans le cadre du portage. De même, n’hésitez pas à demander conseil à un professionnel si vous avez la moindre préoccupation à ce sujet. 

L’assurance d’une protection sociale

Le statut du portage permet au travailleur de bénéficier de la même protection que celle offerte à un salarié ordinaire. Par conséquent, il a droit à l’assurance chômage, à la sécurité sociale et aux droits à la retraite. Il perçoit donc des indemnités de chômage en cas de rupture de contrat de travail. En outre, le travailleur peut bénéficier d’un accompagnement de la part de la société de portage. Cette dernière peut lui proposer des conseils professionnels et organiser à l’occasion, des formations ou des ateliers. De même, le porté peut avoir accès à une communauté complète et éviter l’isolement qui accompagne généralement le travail en freelance. 

De nombreuses missions disponibles

Plusieurs entreprises souhaitent gagner en flexibilité et simplifier leurs procédures de travail. Ces dernières n’hésitent donc pas à faire appel à des consultants indépendants pour réaliser une ou plusieurs missions pour leur compte. Parmi les missions les plus demandées, figurent celles qui sont liées au recrutement de personnel. Plusieurs entreprises souhaitent aussi externaliser leur secrétariat ou confier les tâches de comptabilité à des prestataires externes. Dans le cadre du portage, les travailleurs peuvent alors trouver de nombreuses missions à exécuter en toute simplicité.

Plan du site