Qu’est-ce qu’un parcours d’insertion ?

L’accompagnement socio-professionnel s’inscrit comme étant le cœur-même du métier des Structures d’insertion par activité économique ou SIAE. Le but est d’accompagner les personnes subissant des complications d’accès dans le domaine professionnel vers l’emploi pérenne. Les SIAE recourent à l’utilisation du travail salarié dans le but de suivre personnellement leurs employés en parcours d’insertion. 

Quelles sont alors les étapes à suivre dans cet accompagnement ?

On compte, en principe, quatre grandes étapes en matière d’ insertion par le travail temporaire. Ce sont l’accueil, le repérage des potentialités et l’intégration, l’application du parcours d’insertion, ainsi que la préparation à la sortie. Concernant l’accueil, on diagnostique la situation socio-professionnel de l’employé, le conseiller, l’informer et l’orienter. Cela a pour but de s’assurer qu’on soit une réponse adéquate à des attentes. Le repérage des potentialités et l’intégration s’agissent d’un moment de découverte entre la personne en insertion et la structure. De fait, on y fait la découverte de l’environnement de la profession dans son ensemble, les modalités de fonctionnement aussi, ainsi que l’évaluation de l’employé.

Comment se présente un accompagnement ?

Le parcours d’insertion dans le monde professionnel s’agit des actions particulières de concomitance et d’apprentissage devant permettre à l’employé d’intégrer jusqu’à la fin un travail permanent ou un apprentissage qualifiant. Ainsi, il y a la définition de projet professionnel, le bilan à propos des compétences, l’instruction en milieu du travail, l’amélioration d’un métier et des principes de la vie dans le domaine professionnel,…

Qu’est-ce qu’un accompagnement social ?

Un accompagnement social intervient quand on procède à lever les freins à l’cheminement d’insertion dans toute complication du point de vue psychologique, social et matériel. Cette concomitance pourra se traduire, selon les difficultés constatées par l’employé, comme une aide vis-à-vis des difficultés en matière d’habitat, ou lorsque le salarié subit un surendettement, ou quand des complications en matière de logement surviennent. Les structures interviennent, pour cela, sur leurs exercices économiques et sur des ressources et moyens internes et externes. Ces moyens peuvent être soit des acteurs de formation, soit des organismes sociaux, soit des organismes de placement…De ce fait, la plate-forme IAE ou Insertion par l’activité économique s’adresse particulièrement aux gens subissant le chômage et qui vivent une complication sociale et professionnelle. C’est le cas des jeunes chercheurs de travail à longue durée ou des jeunes ayant un manque de qualification tels que les handicapés. Vers la moitié du 20e siècle, le mot insertion était seulement employé pour expliquer l’état des jeunes qui intégraient le marché d’emploi.