Comment fonctionne une entreprise d’insertion ?

Pour aider les jeunes à la réinsertion et au retour à l’emploi, il existe de nombreux dispositifs. Les entreprises qui y adhèrent se font aider financièrement par l’État. L’un de ces dispositifs est l’entreprise d’insertion. Son but est de donner du travail aux personnes en difficulté de la recherche d’emploi, allocataires de minima sociaux ainsi que des jeunes sans qualification. Ce type d’entreprise met en place d’insertion professionnelle appropriée et des parcours sociaux. Comment fonctionne une entreprise d’insertion ?

Qu’est-ce qu’une entreprise d’insertion ?

L’entreprise d’insertion est un système social ayant signé un accord avec l’État permettant aux personnes sans emploi, rencontrant des difficultés professionnelles et sociales de bénéficier de contrat de travail en vue de faciliter leur insertion professionnelle. L’entreprise coopère à la mise en œuvre des modalités particulières d’accueil et des conseils professionnels pour ces futurs salariés. Le principe provient de l’article L .5132-1 du Code du travail. Elle met en œuvre des modalités spécifiques d’accompagnement et d’accueil. L’entreprise d’insertion existe en deux types : l’entreprise d’insertion (EI) qui fabrique et commercialise des services ou des biens et l’entreprise de travail temporaire d’insertion (ETTI). Veuillez visiter www.iae-interim.fr pour plus d’informations.

Comment fonctionne une entreprise d’insertion ?

L’entreprise d’insertion est une entreprise comme les autres, c’est-à-dire elle suit les mêmes règles fiscales, juridiques et sociales. Elle peut avoir toute forme sociale ordinaire, habilitée à accomplir des contrats de travail. Pour les salariés encadrés, ils signent des contrats à durée déterminée de 24 mois au maximum alors que l’employé encadrant peut prendre son service en CDI. L’entreprise d’insertion peut s’agir d’une société commerciale classique du genre SARL ou d’une association. Quoi qu’il en soit, elle doit signer une convention particulière avec l’État, par l’intermédiaire de la Direction régionale des entreprises ou celle du préfet, de la consommation, de la concurrence, du travail et de l’emploi. Cette convention d’une période maximale de trois ans organise par exemple : le nombre de postes proposés, les possibilités humaines spécifiques appliquées pour encadrer le personnel, leurs modalités de salaire, les modalités de fonctionnement pour l’embauche du personnel en communication avec le Pôle emploi.

Quelles sont les différentes aides disponibles pour une entreprise d’insertion ?

L’entreprise d’insertion peut disposer de plusieurs types de financements, surtout publics. Elle peut bénéficier par exemple de l’aide au poste de l’État. Cette subvention ne correspond pas avec d’autres financements concédés pour le même poste comme les contrats aidés. L’entreprise peut avoir également le fonds département d’insertion. Il peut se présenter sous deux formes : l’aide au conseil et l’aide au démarrage et au développement.