5 questions fréquentes sur les métiers de bouche

métiers de bouche

Publié le : 27 mars 20235 mins de lecture

Les métiers de bouche offrent de grandes perspectives aux intéressés. En France, la gastronomie est une filière en constante évolution. Toutefois, les métiers de bouche ne concernent-ils que la cuisine ? Voici quelques questions qui reviennent constamment sur ce domaine.

1. Qu’est-ce que les métiers de bouche ?

Généralement, le terme « métier de bouche » fait immédiatement penser aux professionnels ayant un CAP Cuisine. Il s’agit d’une mauvaise représentation. En effet, les métiers de bouche concernent toutes les activités produisant de l’alimentation. Les plats artisanaux ou industriels entrent dans cette catégorie. Cette activité porte sur la fabrication, la transformation et la commercialisation des produits obtenus. Outre les connaissances culinaires, ce domaine nécessite également des capacités manuelles et un grand sens du commerce. 48 % des personnes exerçant ce type de métier sont des femmes. Elles se chargent principalement de la vente des produits.

2. Quels sont les métiers de bouche ?

Vous devez savoir que les métiers de bouche sont différents des métiers de la restauration. Ces derniers sont principalement réalisés en équipe dans une cuisine ou dans une salle. Les métiers de bouche ou professions de goût sont catégorisés par le Fonds National de Promotion et de Communication de l’Artisanat (FNPCA). Voici les principales professions que vous rencontrerez :

  • Boucher
  • Boulanger
  • Caviste-sommelier
  • Charcutier-traiteur
  • Chocolatier-confiseur
  • Fromager-crémier
  • Glacier
  • Pâtissier
  • Poissonnier-écailleur
  • Primeur (vendeur de fruits et légumes)

Le recrutement pour ces métiers se fait à tous les niveaux. Si vous êtes titulaire d’un CAP adéquat, vous pouvez d’ores et déjà vous tourner vers ce domaine sans la moindre difficulté. Choisir une formation le plus tôt possible vous permettra alors d’acquérir plus d’expérience dans ce secteur d’activité.

3. Faut-il suivre une formation spécialisée ?

Comme indiqué précédemment, un CAP permet de se tourner vers les métiers de bouche. 62 % des professionnels œuvrant dans ce secteur sont titulaires de ce diplôme. Ainsi, en décrochant un CPA Cuisinier, Charcutier-traiteur ou Crémier-fromager, vous trouverez rapidement un emploi dans les professions de goût. Vous avez également la possibilité de suivre une formation en cuisine plus poussée. Pour cela, suivez vos études jusqu’à décrocher un Bac professionnel. Vous pouvez même pousser jusqu’à l’obtention d’un Brevet Technique des Métiers (BTM). Certaines personnes optent même pour une école spécialisée afin de suivre un parcours en boulangerie, pâtisserie ou autre.

L’enseignement dans ces établissements est principalement axé sur la pratique. Les étudiants y sont formés pour répondre aux exigences d’un unique corps de métier réclamant des compétences spécifiques. Souvent, il s’agit de cours en alternance. Ainsi, les apprenants pourront bénéficier des connaissances théoriques et pratiques nécessaires. Pour trouver la formation en métier de bouche qui vous correspond, faites des recherches sur Internet. Des sites tels que youschool.fr vous orientent vers les parcours adéquats.

4. Les métiers de bouche sont-ils très populaires ?

Vous pouvez hésiter au moment de vous inscrire dans un centre de formation axé sur les professions du goût. En effet, ce secteur offre-t-il des débouchés pour les nouveaux diplômés ? D’après la Confédération générale de l’alimentation en détail (CGAD), il existe plus de 140 000 commerces de bouche en France. Ce chiffre comprend les boulangeries, pâtisseries et autres enseignes de traiteur. Sachez que ce secteur recherche un grand nombre de mains d’œuvre. Cependant, il y a peu de profils possédant les compétences requises pour les métiers de bouche. Vous serez donc assuré de trouver un travail qui vous convient. Selon certains chiffres, les boucheries et les boulangeries artisanales recherchent le plus d’ouvriers. Les établissements ont besoin de 21 000 professionnels. De leur côté, les boucheries recherchent 80 000 personnes.

5. Combien gagne un professionnel du métier de bouche ?

Généralement, les personnes travaillant dans le métier de bouche sont payées selon le SMIC. Bien sûr, leur rémunération est différente si elles sont à leur compte. Voici quelques indications concernant les salaires des métiers de bouche les plus connus. Un boulanger débutant gagne près de 1 280 euros nets mensuels. Un cadre dans ce domaine est payé 34 681 bruts par an. Un confiseur chocolatier débutant est rémunéré 1 800 euros bruts par mois. S’il est à son compte, il gagne jusqu’à 3 000 euros bruts chaque mois. Un boucher est payé entre 2 100 et 2 800 euros nets mensuels.

Plan du site